les deux enfants et les jupitériens

les deux enfants et les jupitériens

Classé dans : 3/ métaphores & analogies | 0

 

Il ne s’agit pas là d’une métaphore, mais plutôt d’une parabole destinée à présenter les contours de ce que peut ou doit être la prévision. Elle interpelle notamment sur les rôles respectifs des deux principes usuels de la prédiction

  • la projection (sérieuse puisque chiffrée)
  • la prévision à plus long terme

 

La disparition de deux enfants de huit ans reste inexpliquée sur Terre alors que sur la planète Callisto les chercheurs sont sur le point de rendre leur rapport d’analyse sur ces deux curieuses créatures enlevées lors d’une nuit sans lune par un de leurs commandos. Ce rapport est fondé sur une observation permanente de trente jours.

Leurs quatre principales remarques concernent :

  • a) les cheveux, qui se sont allongés de trois centimètres sur la durée de l’observation
  • b) les ongles, qui sur la même période se sont allongés de trois millimètres
  • c) le poids qui s’est réduit de 1kg sur la même durée (à 23 kg pour l’un, à 29 kg pour l’autre) (ndlr : la fatigue du voyage :-))
  • d) la taille qui est restée stationnaire sur la même durée (1,27 m pour l’un, 1,31 pour l’autre)

 

Après un long et fastidieux préambule sur le protocole de collecte de données utilisé que je ne retranscrirai pas afin de ne pas alourdir ce compte rendu, nous arrivons à l’essentiel, les conclusions du rapport :

  • elles sont claires et chiffrées (ndlr : les jupitériens n’accordent aucun crédit aux analyses non chiffrées :-))
  • elles bénéficient d’un indice de confiance de 11 sur 13

 

Selon ce rapport, un terrien adulte de 19 ans :

  • a) pèsera entre 12 et 18 kg
  • b) mesurera entre 1,27 m et 1,31 m
  • c) ses cheveux atteindront une longueur approximative de 5 m
  • d) ses ongles (mentionnés dans le rapport sous le terme de « griffe ») atteindront une longueur comprise entre 43 et 47 centimètres
  • Enfin, contrairement aux jupitériens, les terriens n’ont pas de barbe.

 

 

Laissez un commentaire