le cynisme, chaînon manquant de la pensée globale

Classé dans : à partir des idées & idéologies | 0

«Le cynisme consiste à voir les choses telles qu’elles sont et non telles qu’elles devraient être». Par cet aphorisme, Oscar Wilde posait le cynisme comme une façon d’être intelligent. Concernant le futur de la planète, il exclurait donc, non seulement le climatoscepticisme, mais aussi l’angélisme obstiné, nourri de cercles vertueux associant des futurs de prises de conscience, de communions et d’actions collectives intelligentes et solidaires…

… en contradiction évidente avec les faits.

  • Le financement mondial des projets d’énergie propre est tombé à son plus bas niveau en six ans (source MIT)
  • L’opinion des pays développés s’indigne de l’accumulation des déchets, d’où l’astucieuse solution consistant à les transférer vers les pays émergents. À titre d’exemple
En 2018, la Malaisie a reçu 870 000 tonnes de déchets plastiques
Solution qui a le mérite de ne pas brider l’activité du secteur:
La production mondiale de matières plastiques a atteint un niveau record de 359 millions de tonnes en 2018, soit l’équivalent de 11,38 t par seconde. Ce chiffre a augmenté de 3,2% depuis 2017.
  • la disponibilité en eau devient le problème environnemental majeur de la planète: fermez le robinet quand vous vous lavez les dents! Pendant ce temps:
Le marché de la piscine se démocratise. Il ne s’est jamais aussi bien porté qu’en 2017…/… le nombre de bassins vendus en 2017 dépasse celui de 2007 qui marquait le seuil le plus important jusque-là. Durant cette période, le nombre de piscines a augmenté de près de 50 % en France pour atteindre les 2 millions de bassins privés sur le territoire.
  • Les records de production de CO2 sont de plus en plus éphémères. La forêt se présente comme l’ultime recours face à ce phénomène. Pourtant: :
Poumon de la planète, l’Amazonie risque l’agonie sous Bolsonaro

 

Ces trente prochaines années, il pourrait se vendre en moyenne jusqu’à quatre climatiseurs par seconde! Le nombre de climatiseurs devrait ainsi atteindre 5,6 milliards d’ici à 2050, contre 1,6 milliard aujourd’hui. Sans intervention, la demande énergétique des climatiseurs va plus que tripler d’ici à 2050 et équivaudra à la demande en électricité actuelle de la Chine.
  • N’en doutons pas, les nations vont apprendre à être de plus en plus écologiques et se rapprocher de celles qui le sont déjà. Sauf que:
Le Bhoutan et le Suriname étaient les deux seules nations du globe à revendiquer, grâce aux forêts couvrant la majeure partie de leur territoire, l’absorption de plus d’émissions de dioxyde de carbone qu’elles n’en émettaient. Avec le développement des véhicules, le Bhoutan doit désormais importer davantage d’hydrocarbures qu’il n’exporte d’électricité provenant de ses barrages.
  • Le réchauffement climatique fait fondre la banquise arctique? Qu’à cela ne tienne, cela va donner accès aux moyens de la faire fondre encore un peu plus vite:
L’Arctique posséderait près d’un quart des ressources mondiales en énergie fossile, d’après un rapport (2008) de l’US Geological Survey : 30% du gaz naturel, 13% du pétrole et beaucoup de gaz liquéfié.

“aller, on s’y met tous !!”

Ne reste-t-il pas l’essentiel: la possibilité d’une adoption massive de comportements exemplaires? Il est hélas permis de douter de la crédibilité de cette approche (voir: «écologie: le “ comportement modèle ” sert-il à quelque chose?»)
La planète n’est une entité autonome que dans les visions d’astronautes et les discours d’écologistes. Elle n’est en aucun cas un support d’action, car bien trop morcelée par des pouvoirs politiques, économiques, religieux plus ou moins antagonistes, ainsi que par des situations matérielles, climatiques, géopolitiques on ne peut plus variables.
La planète est aussi une idéologie égalitaire qui sous-entend que “nous sommes tous embarqués dans le même bateau”… ce qui est évidemment faux. Les possibilités d’adaptation au réchauffement ne sont – et ne seront – pas les mêmes pour tout le monde. Ceux qui sont le plus près du gouffre y tomberont les premiers… en attendant les suivants…et ainsi de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *